Je veux m’engager et
Je veux m’engager
auprès de pouvoirs publics à l’étranger

Auprès de pouvoirs publics à l’étranger

En quelques mots

Vous avez envie de vous investir dans une mission au service de la collectivité et de l’intérêt général, pendant plusieurs mois, auprès d’une collectivité, d’une organisation bilatérale ou multilatérale, d’une structure étatique d’un pays étranger ?

Plusieurs dispositifs vous offrent le cadre pour vous engager :
-  Un volontariat de solidarité internationale (VSI) en dehors de l’Espace économique européen ;
-  Un volontariat des Nations Unies (VNU) ;

Ils en parlent

- Un témoignage de volontariat de solidarité internationale, une vidéo d’Espace Volontariats Vietnâm-Laos.


Brigitte, volontaire d'AGIR ABCD à Ho Chi Minh... par EV_Vietnam_Laos

- Un témoignage recueilli par le Programme des Volontaires des Nations Unies

Conseil de professionnels

Quel que soit le dispositif que vous choisissiez, il s’agit d’un volontariat, c’est-à-dire d’une mission de plusieurs mois occupée à temps plein. Vous recevez une indemnité et bénéficiez de droits variables selon le dispositif.

Le volontariat de solidarité internationale (VSI) : pour qui ? Quels sont vos droits ? Quelles sont vos obligations ?

Quelle que soit votre nationalité, vous pouvez vous engager dans une mission de VSI qui se fait forcément en dehors de l’Espace économique européen, dans une association agréée pour accueillir des VSI.

Pour l’acceptation de la candidature, la motivation est prise en compte mais les qualifications pour la mission aussi.

Une mission dure entre 12 et 24 mois. Leur objet est très divers, de même que les secteurs de la structure d’accueil : enseignement, action sanitaire et sociale, information et communication, développement rural, gestion et coordination de projets de développement …

Vous bénéficiez d’une indemnité variable selon les missions, au minimum de 100 euros hors hébergement et nourriture, d’une protection sociale et de santé complète, de l’assurance vieillesse, de la prise en charge des frais de voyage, d’une préparation avant le départ et d’un appui au retour, d’une indemnité de réinstallation sous condition de durée du séjour.

Le volontariat des Nations Unies (VNU) : pour qui ? Quels sont vos droits ? Quelles sont vos obligations ?

Le VNU est ouvert à tout individu âgé d’au moins 25 ans, titulaire d’un diplôme universitaire ou technique supérieur, d’une expérience professionnelle appropriée de plusieurs années et maîtrisant l’anglais, le français ou l’espagnol. Est également appréciée une expérience préalable de volontariat ou d’emploi dans un pays en développement. Le volontaire doit disposer d’aptitudes à travailler dans un environnement multiculturel et à vivre dans des conditions de vie difficiles.

Inscrite dans un projet d’aide au développement ou dans une opération humanitaire et de maintien de la paix, la mission peut porter sur des champs aussi divers que : fonctions d’administration, agriculture, communication, éducation, ingénierie, environnement, santé, technologies de l’information et de la communication, logistique.

La mission peut durer 24 mois, mais le plus souvent entre 6 et 12 mois. Elle peut se faire dans votre pays ou à l’étranger.

Le volontaire perçoit une allocation pour s’installer variable selon la durée de la mission, une allocation mensuelle pour couvrir les dépenses de vie sur place, une prise en charge des frais de voyage, une assurance vie, santé et invalidité permanente, une allocation pour la réinstallation variable selon la durée de sa mission.

Pour aller plus loin

Pour des informations complémentaires sur :
- le volontariat de solidarité internationale
- le volontariat des Nations Unies

Pour trouver des missions de :
- volontariat de solidarité internationale
- volontariat des Nations Unies