CFGA : un exemple d’utilisation par la Chambre des associations du Val-de-Marne

Publié le : mardi 17 février 2015 - Modifié le : vendredi 28 octobre 2016

Lancé en 2008, le Certificat de formation à la gestion associative (CFGA) a trouvé écho auprès de la Chambre des associations du Val-de-Marne. Cette structure joue un rôle de point d’appui et d’espace ressource pour accompagner les porteurs de projets, les acteurs de la vie associative et de l’économie sociale et solidaire. Reconnue organisme de formation, elle est habilitée par le préfet pour attribuer le CFGA.

Au-delà du CFGA utilisé comme outil de formation pour les responsables associatifs bénévoles, l’association a développé différents projets afin de promouvoir ce certificat.

Une expérimentation d’un « parcours citoyen »

La Chambre des associations a expérimenté un « parcours citoyen » pour des jeunes sortis du système scolaire ou issus de quartiers inscrits dans le cadre de la politique de la ville. Il s’agit d’un parcours de découverte de la citoyenneté et de l’engagement. L’attribution du CFGA a été réalisée dans le cursus du parcours.

Concrètement, ce parcours alterne des temps de formation (sur une centaine d’heures, dont 30 de formation au CFGA avec une adaptation au public) et des temps de découverte (associations et institutions). Une présentation de différents dispositifs (mobilité, service civique…) est également réalisée. Pendant le parcours citoyen, les jeunes se sont vu présenter les lieux publics : DDCS, préfecture... Pour certains jeunes, il s’agissait d’une découverte très parlante du fonctionnement des institutions.

À la sortie du parcours, chaque jeune bénéficie d’un suivi individuel de 6 mois au cours desquels il devra effectuer un stage pratique au sein d’une association, afin de valider le CFGA. Un appui peut être réalisé pour la recherche du stage.

Le CFGA, dans ce cadre, est un outil de validation de la découverte de l’engagement. L’idée est de proposer le CFGA comme un déclencheur d’engagement pour des jeunes qui en sont parfois éloignés. La remise d’un certificat en fin de parcours permet de valoriser ces jeunes.

Attribution du CFGA à l’université

Des échanges ont été initiés avec le directeur de l’UFR SESS-STAPS de l’université de Paris-est Créteil, également responsable d’une licence professionnelle « Coordination et développement de projets pour l’action socio-éducative, la formation et l’insertion (LIS) » sur l’idée de la validation du CFGA par les étudiants.

Des liens ont été établis entre les contenus des cours de la licence et le référentiel CFGA. Afin d’aboutir à la validation du CFGA, quelques modules spécifiques ont été mis en place sur la vie associative, animés par la Chambre des associations, via l’animation de l’unité d’enseignement « Connaissance de l’environnement et des institutions : La société civile ». Les thèmes traités sont la loi 1901, la gouvernance, la responsabilité des dirigeants, les ressources humaines associatives, ...

Une découverte du monde associatif sous forme de stage permet de valider la partie pratique du CFGA. Les étudiants sont évalués sur la base d’une présentation orale en groupe et d’un écrit.

L’ouverture du CFGA à des responsables associatifs en situation de handicap

La Chambre des associations organisera pour la première fois en 2015 une session de formation ouverte aux acteurs associatifs maîtrisant la langue des signes française. La Chambre des associations innove afin de permettre à tous sans distinction de s’informer, de se former, de développer des projets, d’échanger des expériences.

L’ouverture des formations CFGA à d’autres publics

La Chambre des associations accueille dans les formations au CFGA, aux côtés des bénévoles associatifs, un public cible plus large. Les stages peuvent aujourd’hui rassembler des jeunes en engagement de service civique, des salariés, des demandeurs d’emploi, des porteurs de projets…
Cette mixité des publics au sein des stages permet des échanges entre participants ayant un regard différend sur la vie associative et son fonctionnement.

Certains participent pour avoir des outils pour développer des projets, d’autres pour une mise à jour de leur expérience, parfois dans le cadre d’une recherche d’emploi ou de stage...

La Chambre des associations est soutenue par la DDCS (Direction Départementale de la Cohésion Sociale) du Val de Marne pour ces différents projets liés au CFGA. Elle participe par ailleurs à la MAIA (Mission d’Accueil et d’Information des Associations) pilotée par la DDCS.

Pour plus d’informations :
-  Le site de la Chambre des associations
-  Contacter par mail la Chambre des associations

Dans la même rubrique

18 mai 2009

Le mécénat en nature : dons de produits neufs

Depuis octobre 2006, le ministère chargé de la vie associative, est partenaire de l’association Dons Solidaires afin de promouvoir une nouvelle forme de mécénat : le don de produits neufs par les entreprises aux associations. Un mécénat "en nature" (...)
19 septembre 2016

Prix Jeune Bénévole : la 6ème édition est lancée !

Chaque jour en France, des jeunes, parfois mineurs, s’engagent avec enthousiasme dans une association à caractère social, sportif, culturel, humanitaire, citoyen ou environnemental.