La prise d’une assurance

Publié le : lundi 10 novembre 2008 - Modifié le : lundi 9 janvier 2017

L’association qui accueille des bénévoles a tout intérêt à souscrire un contrat d’assurance couvrant sa responsabilité civile et celle de ses membres.

Si cette assurance n’est pas imposée par les textes (comme dans le cas de l’assurance accident du travail rendu obligatoire pour les associations à objet social), il importe de la prévoir.

Il est également très important d’en vérifier les clauses et conditions : quelles sont activités mises en œuvre par l’association et quels sont les différents intervenants ? Les manifestations exceptionnelles sont-elles couvertes par la garantie ? Qu’en est-il des bénévoles qui transportent des personnes dans leur véhicule ?...

Tous ces points font partie des questions à poser à l’assureur avant de signer ce contrat. La couverture doit être en effet la plus large possible. Enfin, l’association ne doit pas oublier d’assurer ses locaux (incendie, dégâts des eaux...).

Dans la même rubrique

7 novembre 2008

La protection sociale du bénévole

L’exercice d’une activité bénévole n’ouvre droit à aucune protection sociale à ce titre. La protection sociale de droit commun (assurance maladie maternité, accidents du travail…) est réservée aux salariés, dans le cadre du régime général de la sécurité (...)
10 novembre 2008

Le cas particulier de la responsabilité civile du dirigeant

Les dirigeants, qu’ils soient bénévoles ou non, sont responsables, vis-à-vis de l’association, des fautes qu’ils commettent dans leur gestion (Code civil, art. 1992).

A télécharger

Les guides pratiques

Vos démarches