Le choix du salarié

Publié le : mardi 23 septembre 2008 - Modifié le : lundi 24 octobre 2016

L’employeur qui procède à un recrutement est en principe libre de choisir le candidat dont le profil lui semble correspondre le mieux au poste à pourvoir, dans le respect des règles légales relatives notamment :

- à la non-discrimination : la religion, le sexe (sauf emplois spécifiques), l’appartenance politique ou syndicale, notamment ne doivent pas entrer en ligne de compte dans le choix de tel ou tel candidat,

- à la priorité de réembauche dont peuvent bénéficier certains salariés (notamment ceux ayant fait l’objet d’un licenciement pour motif économique),

- à l’emploi de travailleurs handicapés. Les associations occupant au moins 20 salariés sont en effet tenues, comme les entreprises, d’employer des travailleurs handicapés (ou assimilés) à concurrence de 6 % de leur effectif. La loi les autorise toutefois, à défaut d’embauches directes, à s’acquitter de ses obligations, soit par la conclusion de contrats de sous-traitance avec des établissements de travail protégé, soit par la conclusion d’un accord prévoyant des actions en faveur des travailleurs handicapés, soit enfin par le versement d’une contribution financière auprès de l’AGEFIPH.

Dans la même rubrique

23 septembre 2008

La démission, le licenciement et la rupture conventionnelle

Le départ d’un salarié d’une entreprise répond à des critères bien définis.
23 septembre 2008

Forme et clauses du contrat

En fonction des besoins de l’association qui procède au recrutement (doit-elle pourvoir un poste dans un emploi permanent, doit-elle faire face à un surcroît d’activité, s’agit-il de pourvoir au remplacement d’un salarié absent, s’agit-il d’un temps (...)

A télécharger

Les guides pratiques

Vos démarches