Les candidatures aux Prix Anacej des jeunes citoyens sont ouvertes

Publié le : mercredi 18 février 2015

Les candidatures pour les Prix Anacej des jeunes citoyens 2015 sont ouvertes. Ces prix, attribués pour la 5ème année consécutive, récompensent les actions réalisées par des enfants et des jeunes, âgés de 7 à 25 ans, dans le cadre de dispositifs de participation.

Huit prix récompenseront les actions des jeunes citoyens. Un Grand Prix sera décerné à l’une
des actions primées :
- Petites communes (communes de moins de 10000 habitants)
- Communes moyennes (10000 à 80000 habitants)
- Grandes villes (plus de 80000 habitants)
- Conseils généraux
- Conseils régionaux
- Intercommunalités (de toutes tailles)
- Démarche de participation innovante
- Projets européens

Les six premiers prix sont ouverts à candidature pour les collectivités adhérentes à l’Anacej, les sept et huitième sont ouverts à toutes les collectivités. Les actions présentées et primées seront valorisées dans les outils de communication de l’Anacej et des partenaires du prix.

Toutes les actions concrétisées en 2014 par des jeunes engagés dans ces dispositifs de participation, quel que soit le thème abordé, peuvent être présentées. Le jury d’attribution est composé de représentants d’associations, d’élus, de professionnels de collectivités territoriales et d’organismes institutionnels.

La date limite de remise des dossiers de candidature est fixée au 10 avril 2015. Les prix seront remis lors de l’assemblée générale de l’Anacej le 3 juin 2015 à Figeac (46).

Le Ministère en charge de la jeunesse est partenaire de ce prix.

Pour plus d’informations :
- le site de l’Anacej
- le dossier de candidature

Dans la même rubrique

27 janvier 2017

Vigilance attentats : les bons réflexes

Guide à destination des organisateurs, des directeurs et des animateurs en charge d’accueils collectifs de mineurs à caractères éducatifs.
20 janvier 2017

Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme 2017

Du 18 au 26 mars prochain les établissements scolaires, universitaires, clubs sportifs, et établissements culturels peuvent s’associer à la mobilisation contre le racisme et l’antisémitisme.