Nouveaux repères 2012 sur les associations en France

Publié le : mercredi 25 juillet 2012

Les chercheuses Edith Archambault et Viviane Tchernonog du Centre d’économie de la Sorbonne CES-CNRS ont réalisé une publication rassemblant des chiffres issus de sources diverses (enquête CNRS-CES, tableaux de l’économie sociale de l’INSEE, enquête BVA-DREES exploitée par Lionel Prouteau).

Les chercheuses Edith Archambault et Viviane Tchernonog du Centre d’économie de la Sorbonne CES-CNRS ont réalisé une publication rassemblant des chiffres issus de sources diverses (enquête CNRS-CES, tableaux de l’économie sociale de l’INSEE, enquête BVA-DREES exploitée par Lionel Prouteau).

Créations d’associations
Les deux chercheuses soulignent qu’au-delà des 65 000 associations créées environ chaque année, 37 000 grossissent effectivement annuellement le stock d’associations vivantes et actives, soit un taux annuel de croissance du nombre d’associations de 4%, taux supérieur à la croissance de leurs ressources.

Les associations vivantes sont évaluées à 1,3 million, parmi lesquelles 165 000 employeuses.

Adhérents

En 2010, 45% des plus de 18 ans sont membre d’au moins une association, soit 23 millions de personnes, un nombre stable depuis 10 ans. La multi-adhésion en revanche est plus fréquente (23% des adhérents sont membres de deux associations, 17% de trois). Le secteur sportif est toujours celui qui attire le plus d’adhérents.

Bénévoles

En 2010, 32% des plus de 18 ans sont bénévoles, soit 16 millions. Le bénévolat est plus faible chez les jeunes et les personnes du quatrième âge, chez les femmes que chez les hommes, chez les moins diplômés.

Le bénévolat croît de 4% pas an environ en terme de volume horaire consacré.

Les dirigeants élus sont plus souvent des hommes (69% des présidents), des seniors (32% des présidents ont plus de 65 ans) issus des classes moyennes et supérieure.

Salariés

180 000 personnes sont salariées dans une association, dans le cadre de contrats de nature hétérogène.

Les associations employeuses versent 37 milliards d’euros de salaires (bruts, hors cotisations patronales), soit 6% de la masse salariale du secteur privé et près de 5% de celle globale des secteurs publics et privé.

L’emploi associatif sur 10 ans a cru deux fois plus vite que celui salarié total. Mais cet essor connaît un léger ralentissement depuis fin 2010.

Financements

Le budget cumulé des associations est d’environ 70 milliards d’euros, soit 3,5% du PIB, soit plus que l’hôtellerie et restauration (2,6%) et autant que l’agriculture et l’industrie agroalimentaire (3,4%).

Les financements publics représentent 49% des financements des associations, essentiellement apportés par les communes (13%), l’Etat (11%), les départements (11%) et les organismes sociaux (9%).

Les financements privés des associations (51% de leurs budgets) proviennent essentiellement de cotisations et de ventes, les dons et mécénat ne représentant que 5% de ces ressources privées.

Les financements publics continuent d’augmenter en volume (1,6% pas an), mais moins rapidement que ceux privés (3% de hausse par an). C’est notamment lié à une hausse de la participation des usagers aux ressources associatives. Les financements publics ont cependant subi des transformations (baisse des financements de l’Etat, essor de ceux des départements, recours assez important à la commande publique).

Consulter la publication.

Dans la même rubrique

15 janvier 2013

La perception par les Français des enjeux des relations entre associations et entreprises

84% des Français plébiscitent qu’associations et entreprises travaillent ensemble pour résoudre les problèmes de Société.
7 mars 2013

La place des femmes au cœur de la vie associative

La journée internationale des droits des femmes vendredi 8 mars est l’occasion de rappeler la place des femmes dans le tissu associatif.