Publication de "La France bénévole 2016"

Publié le : mardi 7 juin 2016 - Modifié le : vendredi 21 octobre 2016

La 13ème édition de "la France bénévole" est parue le 7 juin 2016. Cette publication annuelle est réalisée par l’association Recherches et Solidarités. Elle dresse un bilan annuel des principales évolutions du bénévolat associatif en France.

Cette enquête a été réalisée grâce à :
- une enquête IFOP (3.156 personnes interrogées), qui détermine le pourcentage et les caractéristiques des bénévoles ;
- une enquête Recherches et Solidarités (6.667 bénévoles interrogés) qui précise les comportements des bénévoles.

Des questions identiques entre 2010 et 2016 permettent de dresser les principales évolutions dans la pratique du bénévolat.

Entre 2010 et 2016, la proportion de Français qui donnent du temps pour les autres, en dehors de la famille, est passée de 36% à 39%. Le bénévolat associatif est celui qui progresse le plus (de 22,6% à 25%. On estime à 13 millions le nombre de bénévoles dans les associations en 2016. Cette augmentation est plus particulièrement portée par les hommes et par les moins de 50 ans (+ 5 points pour les moins de 35 ans et + 8 points pour les 35 – 50 ans).

Au-delà des chiffres, cette enquête démontre de profondes mutations dans la pratique du bénévolat.

Celui-ci est stimulé par "l’envie d’agir" face au contexte actuel. Le mot "bénévole" est désormais en première intention associé à celui de "citoyen engagé". La dimension sociétale, citoyenne, voire politique au sens le plus général, émerge nettement.

Cette évolution trouve parfaitement écho dans les discussions actuellement menés autour du projet de loi "égalité et citoyenneté". Celui-ci, en mettant en place une réserve citoyenne, la généralisation du service civique et d’autres mesures en faveur de l’engagement, permettra développer l’investissement de tous au service de l’intérêt général.

Les notions de "compétences", de savoir-faire et d’aptitudes sont aujourd’hui, beaucoup plus qu’en 2010, liées à celles de bénévolat et d’engagement. Elles s’expriment d’abord dans les motivations : "l’acquisition de compétences" est celle qui progresse le plus en six ans. Lorsqu’on interroge les bénévoles sur "leurs attentes personnelles pour bien vivre leur activité", la formation arrive nettement en tête.

Ces attentes ont été cernées par le ministère chargé de la vie associative, qui développe son soutien à la formation des bénévoles via le FDVA (Fonds de Développement de la Vie Associative).

Les perspectives d’évolution du bénévolat sont encourageantes. Elles le sont d’autant plus qu’il s’agit pour la plupart de tendances affirmées, qui sont confortées par les résultats concordants des deux enquêtes de 2016, celle menée auprès des Français et celle à l’attention des bénévoles.

Deux points méritent cependant d’être évoqués :
-  La diminution du bénévolat des seniors. S’il reste très élevé (35% des 65 ans et +), il est néanmoins en baisse régulière depuis 2010 ;
-  La fracture dans la participation associative, déjà bien connue, liée au niveau de diplôme. Elle se confirme ici : avec une proportion qui varie de 18% de bénévoles parmi les personnes qui disposent de la formation la plus modeste, à 31% par les diplômés de l’enseignement supérieur.

Vous pouvez retrouver La France bénévole sur le site de Recherches et Solidarités.

Dans la même rubrique

31 mars 2016

Publication d’un INSEE Première sur les associations

Un INSEE Première consacrée aux associations vient de paraître. Il synthétise les données issues de la première enquête spécifiquement menée par l’INSEE auprès des associations loi 1901.
5 février 2016

Parution d’un INSEE Première sur l’adhésion des français aux associations

L’INSEE publie un "INSEE Première" consacré aux adhésions des français aux associations en 2013. Ces données permettent de dresser des comparaisons sur les trente dernières années. Elles sont issues des enquêtes que mène depuis trente ans l’INSEE sur (...)