Publication du premier guide sur la responsabilité sociétale des associations

Publié le : mercredi 16 mars 2016 - Modifié le : mercredi 23 mars 2016

Le Comité 21 est un réseau d’acteurs engagé dans la mise en œuvre opérationnelle du développement durable. Il édite le premier guide traitant de la responsabilité sociétale au sein des associations.

Pourquoi s’engager dans une démarche de développement durable ? Quels sont les bénéfices pour une association ? Sous quelle forme doit-on formaliser cet engagement ? Quelles sont les étapes clefs à suivre ?

Ce premier ouvrage publié en France sur le sujet de la responsabilité sociétale des associations répond à ces questions à travers des outils pratiques et de nombreux retours d’expérience.

Il dresse ainsi un panorama national de la responsabilité sociétale des associations à travers huit étapes indispensables. On y trouve également des exemples issus d’une cinquantaine d’associations et la présentation de quarante outils testés et éprouvés par de nombreux acteurs. Il s’adresse aux associations qui souhaitent engager une démarche de développement durable, ou à celles qui veulent aller plus loin et redéfinir leur projet associatif dans une approche collaborative et innovante. Ce mode d’emploi les invite à repenser leurs pratiques, à créer de nouvelles synergies avec les acteurs du territoire, à diversifier leurs sources de financements mais aussi à imaginer de nouvelles formes de gouvernances, plus collaboratives.

Pour en savoir plus :
- le site du comité 21
- télécharger le guide

Dans la même rubrique

21 mai 2014

Un séminaire sur la valorisation de l’expérience bénévole des étudiants

Le 14 mai, la « communauté d’universités et d’établissements Lille Nord de France » et le Conseil Régional Nord Pas-de-Calais organisent un séminaire de travail sur « PECARE : Portefeuille d’Expériences et de Compétences Acquises pour la Réussite des (...)
22 mai 2015

Le référentiel de l’évaluation de l’utilité sociétale des partenariats

L’association Le Rameau présente une enquête sur la perception partagée par les associations et les entreprises, de l’évaluation de l’utilité sociétale de leurs partenariats.