Rapport sur "l’accès des associations aux médias audiovisuels" du Conseil supérieur de l’audiovisuel

Publié le : jeudi 31 mars 2011 - Modifié le : mardi 8 novembre 2016

Ce rapport fait suite à la Conférence nationale de la Vie associative de décembre 2009.

Le 2 mars 2011, le rapport sur "l’accès des associations aux médias audiovisuels" a été remis par le président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) au ministre chargé de la vie associative. Un peu plus tard dans la matinée il était présenté à la presse.
Ce rapport demandé au CSA par le Premier ministre lors de la conférence de la vie associative en décembre 2009 résulte d’un travail approfondi réalisé par une commission composée de représentants d’associations, de personnalités qualifiées appartenant au monde des médias et d’universitaires.
Le président du CSA a souligné que l’ensemble des propositions ne pouvait relever de la contrainte, le monde associatif comme celui de l’audiovisuel étant par nature des lieux de liberté.

Les travaux contribueront à une meilleure connaissance réciproque et devraient permettre d’élargir l’accès des associations aux médias dans un souci de plus grande équité. Ses préconisations plaident pour une plus grande clarté dans les critères qui président au choix qu’opèrent les médias d’ouvrir leur antenne à une association de préférence à une autre. Il invite à généraliser la présence des associations dans les médias en leur donnant davantage accès au débat public et en donnant une tribune en vue de mieux reconnaître l’engagement citoyen manifesté dans les nombreuses associations.
Un comité regroupant des représentants des associations et des représentants des médias présidé par un membre du CSA devrait suivre l’avancement des propositions.

Sur la base d’un état des lieux approfondi des besoins et des attentes de chaque acteur, le rapport formule dix propositions pour faciliter une meilleure exposition des associations dans les médias audiovisuels nationaux et locaux, avec trois objectifs visant à renforcer l’équité, la clarté et la promotion de l’engagement citoyen :

Proposition 1  : Consacrer un temps d’antenne plus important aux acteurs de la vie associative et favoriser la parole des associations dans le débat public
Proposition 2  : Identifier clairement à l’antenne l’objet de l’appel aux dons et rendre compte à l’antenne de l’utilisation de l’argent recueilli
Proposition 3 : Diversifier les causes présentées dans les émissions d’appel aux dons et veiller à une information sur la variété des associations œuvrant pour une même cause
Proposition 4 : Désigner un référent-associations dans chaque média audiovisuel et le faire connaître
Proposition 5 : Demander à chaque média audiovisuel de définir et de rendre publics ses critères d’éligibilité des associations souhaitant être présentes sur son antenne et inciter les médias à s’appuyer sur les dispositifs existants de contrôle des associations
Proposition 6 : Inciter le secteur associatif à améliorer le recensement des associations grâce à des portails informant les médias audiovisuels et le public des choix possibles pour les différentes causes
Proposition 7 : Inviter les associations à respecter dans leur communication les règles de la déontologie audiovisuelle
Proposition 8 : Recommander aux associations nationales une plus grande collaboration avec les médias audiovisuels locaux
Proposition 9 : Mettre fin à des pratiques singulières consistant à vendre de l’espace publicitaire en échange de reportages
Proposition 10 : Créer un groupe de réflexion permanent afin de renforcer la place de la vie associative dans les médias audiovisuels

Un comité mixte de suivi pourrait être chargé d’élaborer une charte d’engagements réciproques entre les médias audiovisuels et les associations pour traduire les propositions de ce rapport.
Consulter le rapport : l’accès des associations aux médias audiovisuels

Dans la même rubrique

17 décembre 2013

Fiscalité des organismes sans but lucratif : avantage ?

20 propositions qui éclaireront les débats en cours ou à venir.
27 juillet 2012

Groupe de travail sénatorial sur l’économie sociale et solidaire

Le 22 février 2012, la commission des affaires économiques du Sénat a créé un groupe de travail sur l’économie sociale et solidaire (ESS) pour constituer un outil de veille et une force de proposition dans ce (...)