Seuils de subventions : en nature ou en numéraire ?

Publié le : mardi 23 septembre 2014 - Modifié le : mardi 16 février 2016

Retrouvez ici d’un seul coup d’œil comment déterminer le seuil de subvention (numéraire et/ou nature) déclenchant certaines obligations :

Détermination du seuil de subvention
Seuil de subventions ou d’aide
En nature et/ou en numéraire ?
23 000 €
par autorité administrative versante

De fonctionnement

Numéraire et en nature si valeur donnée à l’aide en nature (1)

D’investissement

Numéraire

153 000 €
de subventions par bénéficiaire

De fonctionnement

Numéraire et en nature si valeur donnée à l’aide en nature (1)

D’investissement

Numéraire

De minimis (2)
par bénéficiaire, sur 3 exercices fiscaux

200 000 € (cas général)

Numéraire et nature si valeur donnée à l’aide en nature

500 000 € (SIEG)

Numéraire et nature si valeur donnée à l’aide en nature

 

 

(1) Article 59 de la loi n°2014-856 du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire ajoutant un article 9-1 à la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations ainsi rédigé :

"Art. 9-1.-Constituent des subventions, au sens de la présente loi, les contributions facultatives de toute nature, valorisées dans l’acte d’attribution, décidées par les autorités administratives et les organismes chargés de la gestion d’un service public industriel et commercial, justifiées par un intérêt général et destinées à la réalisation d’une action ou d’un projet d’investissement, à la contribution au développement d’activités ou au financement global de l’activité de l’organisme de droit privé bénéficiaire. Ces actions, projets ou activités sont initiés, définis et mis en œuvre par les organismes de droit privé bénéficiaires.
Ces contributions ne peuvent constituer la rémunération de prestations individualisées répondant aux besoins des autorités ou organismes qui les accordent.
"

(2) L’aide en nature doit être valorisée si le montant peut en être déterminé, notamment au regard de la règlementation des aides d’État, par exemple le Règlement (UE) n° 1407/2013 de la Commission du 18 décembre 2013.

Dans la même rubrique

4 août 2011

Une association peut-elle recevoir une donation ?

Il faut appréhender la question sous l’angle de la capacité juridique à recevoir des libéralités de votre association.