Sophie, 39 ans, VS-art

« Les œuvres d’artistes peuvent apporter à ces enfants des chemins vers eux. »

Publié le : vendredi 26 octobre 2007 - Modifié le : jeudi 22 novembre 2007

photo jmb sophie-itw À VS-Art, j’interviens comme plasticienne auprès d’enfants et d’adolescents hospitalisés. Il s’agit de passer une après-midi Récré-Art, en pédiatrie, avec des enfants âgés de cinq à dix-huit ans.

Dans ce temps d’attente de la maladie qui isole, fatigue, ces ateliers offrent un espace pour s’approprier une liberté de faire, de rêver. Entrer à sa manière dans ce jeu si sérieux qu’est l’invention, la création artistique.

Un thème est lancé : la fête à l’Automne : autour d’Arcimboldo, Carnets de voyage, La fenêtre... Un point de départ : des œuvres, des poèmes... Des matériaux divers, des techniques simples. Parvenir à une ou des réalisations. Liberté de prendre des chemins de traverse, d’échanger, de faire à son idée.

Cette activité me remplit de joie : voir la fierté des enfants, leur étonnement devant leurs travaux, leurs efforts récompensés. La surprise aussi parfois des proches. L’importance de ce qui affleure rejoint pour moi la nécessité de l’art. Les œuvres d’artistes peuvent apporter à ces enfants, ces adolescents des chemins vers eux. Chemins qu’ils empruntent avec curiosité et plaisir.

Elle m’apporte aussi une richesse de rencontres : à l’association, avec le personnel accompagnant, les éducateurs... Des journées de formation. C’est aussi redonner un peu des talents reçus, des rencontres. Ainsi une enfant de cinq ans, s’arrêtant un instant de colorier « le cœur du papillon dans la jungle d’Amazonie », regarde son petit voisin peindre un ciel et me dit : « Z. est très loin en ce moment, il est dans le bleu. »