Une nouvelle étape est franchie pour une meilleure reconnaissance du bénévolat en France

Publié le : jeudi 26 décembre 2013 - Modifié le : mardi 23 février 2016

Signe de reconnaissance de l’ensemble de l’activité bénévole en France, le champ de la médaille de la Jeunesse et des Sports est désormais étendu, pour la première fois à tous les acteurs de la vie associative, en vertu d’un décret publié ce matin au Journal Officiel.

Jusqu’à aujourd’hui, la médaille de la Jeunesse et des Sports récompensait uniquement les personnes s’étant distinguées d’une manière particulièrement honorable au service de l’éducation physique et des sports, des mouvements de jeunesse et des activités socio-éducatives ou des colonies de vacances et œuvres de plein air.

Cette extension, au-delà de ces champs traditionnels, est une traduction supplémentaire de l’engagement du Gouvernement à mieux valoriser l’ensemble du champ associatif et à redonner confiance aux associations et aux bénévoles.

La France compte aujourd’hui plus de 16 millions de bénévoles, qui donnent généreusement de leur temps et de leur énergie au service de l’intérêt général au sein de près d’un million d’associations. 1,7 million d’entre eux consacrent plus de 16 heures par mois à leurs activités associatives.

Pour Valérie FOURNEYRON : « Le bénévolat est le résultat d’une implication personnelle, libre et volontaire au service de l’intérêt général. Il constitue le socle indispensable à la dynamique associative. Les bénévoles apportent une contribution irremplaçable à la vie démocratique, à la cohésion sociale et à la richesse économique. Ils méritaient une reconnaissance collective et individuelle pour leur générosité, leurs solidarité, leur engagement auprès de nos concitoyens, dans leur vie quotidienne, et en particulier auprès des populations les plus fragilisées. C’est désormais chose faite. »

Par ailleurs, les critères d’attribution de la médaille de la Jeunesse et des Sports ont été révisés (à travers une réduction significative du nombre d’années d’ancienneté) en vue de valoriser l’engagement bénévole des jeunes. Une récente étude de France Bénévolat montre en effet une progression de 32% de l’engagement bénévole dans la tranche d’âge des 15-35 ans, sur la période 2010-2013, contre seulement +10% chez les 35-65 ans.

La reconnaissance de l’engagement bénévole ne passe pas uniquement par un système de gratification. Le Gouvernement a également lancé un certain nombre de chantiers visant à apporter des réponses aux besoins des bénévoles dans les champs de l’accès à l’information et à la formation, de la simplification des démarches administratives des associations et de la mise en place effective de la valorisation des acquis de l’expérience bénévole.

Une nouvelle Charte des engagements réciproques, entre l’Etat, les collectivités et les acteurs associatifs, sera signée le 13 février 2014, afin de réaffirmer les principes indispensables de concertation et de respect entre la puissance publique et le secteur associatif. La signature de cette nouvelle charte constituera un moment symbolique fort, très attendu par le milieu associatif, de reconnaissance du dialogue civil et de la contribution associative à l’intérêt général.

Par ailleurs, les modalités de mise en œuvre d’un dispositif de soutien à l’engagement bénévole des actifs sont actuellement à l’étude.

Voir le Décret du 18 décembre 2013.


Voir en ligne : Voir le Décret du 18 décembre 2013

Dans la même rubrique

17 février 2014

Le soutien à la vie associative et la charte des engagements réciproques

Texte de la communication présentée au Conseil des ministres du 14 février 2014.
2 septembre 2016

La France s’engage - 15 nouveaux lauréats

15 nouveaux lauréats de La France s’engage ont été annoncés par le président de la République le 31 août 2016. Ils rejoignent les 62 lauréats des 4 précédentes sessions, bénéficiaires de ce label qui permet la valorisation, l’accompagnement et un soutien (...)