Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports

Publié le : vendredi 20 octobre 2017 - Modifié le : lundi 7 septembre 2020

Jean-Michel Blanquer a été nommé ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports par le président de la République, sur proposition du Premier ministre, le lundi 6 juillet 2020. Il avait été nommé ministre de l’éducation nationale le 17 mai 2017 et ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse le mardi 16 octobre 2018.

Né le 4 décembre 1964

Formation : Doctorat en droit, IEP-Paris, Maîtrise de philosophie, DEA de droit public et d’études politiques

Étapes de carrière :

  • Ancien professeur de droit public à l’IEP-Lille
  • Ancien professeur de droit public à l’université Paris III
  • Chercheur à l’Institut français d’études andines (1989-1991)
  • Attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’université Paris II (1992-1994)
  • Maître de conférences de droit public à l’université de Tours (1994-1996)
  • Professeur de droit public à l’université Paris III et, parallèlement, directeur de l’Institut des hautes études de l’Amérique latine (1998-2004)
  • Recteur de l’académie de la Guyane (juillet 2004-2006)
  • Directeur adjoint du cabinet du ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Gilles de Robien (octobre 2006-mars 2007)
  • Recteur de l’académie de Créteil (mars 2007-décembre 2009)
  • Directeur général de l’enseignement scolaire au ministère de l’Éducation nationale (décembre 2009-novembre 2012)
  • Directeur général de l’Essec
  • Ministre de l’Éducation nationale (à partir du 17 mai 2017)

Source : acteurspublics.com

Dans la même rubrique

3 septembre 2020

Sarah El Haïry, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports

Sarah El Haïry a été nommée le 26 juillet 2020 Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports, chargée de la jeunesse et de l’engagement
16 juin 2017

Cabinet du Ministre et de la Secrétaire d’Etat

Les nominations ou cessations de fonctions sont prises en compte à partir de leur parution au Journal officiel.