Organisation d'une manifestation sportive motorisée sur la voie publique

L'organisation d'une manifestation sportive de véhicules à moteur sur la voie publique est soumise à déclaration ou autorisation préalable. L'association organisatrice doit justifier de garanties d'assurance couvrant notamment sa responsabilité civile. La mise en place d'un service d'ordre pour assurer la sécurité des spectateurs et de la circulation donne lieu à redevance à la charge de l'association. L'organisateur doit remettre en état les voies publiques et leurs dépendances.

Autorisation préalable

Une manifestation sportive de véhicules à moteur chronométrée qui se déroule sur des voies publiques est soumise à autorisation :

  • du préfet si la manifestation se déroule dans un seul département,

  • du préfet du département d'entrée en France si la manifestations est en provenance de l'étranger,

  • du préfet du département du siège de l'organisateur si la manifestation comporte plusieurs points de départ dans différents départements,

  • du préfet du lieu de départ de la manifestation, après accord des préfets des départements traversés, si la manifestation se déroule dans moins de 20 départements,

  • du ministère de l'intérieur sur vais du préfet de chaque département traversé si la manifestation se déroule dans au moins 20 départements.

À noter

les manifestations qui se déroulent sur des circuits, terrains ou parcours non ouverts à la circulation publique sont également soumises à autorisation.

La demande d'autorisation s'effectue au moins 3 mois avant la date de la manifestation :

  • en ligne ou au moyen du formulaire cerfa n°15847 dans les départements des Alpes de Haute-Provence, de la Loire, des Yvelines, de Martinique,

  • au moyen du formulaire cerfa n°15847 uniquement dans les autres départements.

La démarche en ligne n'est possible que dans les départements des Alpes de Haute-Provence, de la Loire, des Yvelines, de Martinique.

Services en ligne et formulaires

Services en ligne et formulaires

Services en ligne et formulaires

Où s'informer ?

Décision de l'autorité publique

Dès réception d'une demande d'autorisation, le préfet saisit pour avis les maires, chargés de la police de la circulation dans leur commune.

L'autorisation est délivrée, après avis de la commission départementale de sécurité routière qui peut recommander des prescriptions supplémentaires à celles prévues par les organisateurs par :

  • le préfet du département du lieu de départ, après accord des préfets des départements traversés, si la manifestation se déroule dans moins de 20 départements,

  • le préfet du département d'entrée en France, pour les manifestations en provenance de l'étranger,

  • par le préfet du département du siège de l'organisateur, lorsque la manifestation comporte plusieurs points de départ situés dans des départements différents.

Le préfet peut prescrire des mesures complémentaires dans l'intérêt de la circulation, de la sécurité ou de la tranquillité publiques, et de l'environnement.

Lorsque la manifestation se déroule dans 20 départements ou plus, l'autorisation est délivrée par le ministre de l'intérieur sur avis du préfet de chaque département traversé après que celui-ci ait consulté la commission départementale de sécurité routière. Les commissions départementales peuvent recommander et le ministre prescrire des mesures complémentaires à celles prévues par les organisateurs.

Dans tous les cas, la décision d'autorisation est publiée et notifiée à l'organisateur.

Obligation de l'organisateur

L'association organisatrice doit fournir une attestation écrite précisant que toutes les prescriptions mentionnées dans l'autorisation ont été respectées pour que la manifestation puisse débuter.

L'association organisatrice doit fournir une police d'assurance garantissant sa responsabilité civile, celle des personnes participant à l'organisation de la manifestation et celle des participants.

La mise en place d'un service d'ordre par l'État et les collectivités territoriales pour assurer la sécurité des spectateurs et de la circulation pendant la manifestation, et éventuellement lors de sa préparation, donne lieu à une redevance à la charge de l'association.

L'organisateur est tenu de remettre en état les voies publiques et leurs dépendances.

Déclaration obligatoire

Une manifestation non chronométrée rassemblant au moins 50 véhicules à moteur, qui se déroule sur la voie publique est soumise à déclaration en préfecture dans le délai suivant :

L'autorité compétente est le préfet. Le délai de déclaration est de 2 mois avant la date prévue de la manifestation.

L'autorité compétente est le préfet de chaque département traversé. Le délai de déclaration est de 2 mois avant la date prévue de la manifestation.

Les autorités compétentes sont le préfet de chaque département traversé et le ministère de l'intérieur. Le délai de déclaration est de 3 mois avant la date prévue de la manifestation.

Lorsque la manifestation compte moins de 50 véhicules, aucune formalité n'est requise.

La déclaration s'effectue :

  • en ligne ou au moyen du formulaire cerfa n°15848 dans les départements des Alpes de Haute-Provence, de la Loire, des Yvelines, de Martinique,

  • au moyen du formulaire cerfa n°15848 uniquement dans les autres départements.

La démarche en ligne n'est possible que dans les départements des Alpes de Haute-Provence, de la Loire, des Yvelines, de Martinique.

Services en ligne et formulaires

Services en ligne et formulaires

Services en ligne et formulaires

Où s'informer ?

Obligation de l'organisateur

L'association organisatrice doit fournir une attestation écrite précisant que toutes les prescriptions mentionnées dans l'autorisation ont été respectées pour que la manifestation puisse débuter.

L'association organisatrice doit fournir une police d'assurance garantissant sa responsabilité civile, celle des personnes participant à l'organisation de la manifestation et celle des participants.

La mise en place d'un service d'ordre par l'État et les collectivités territoriales pour assurer la sécurité des spectateurs et de la circulation pendant la manifestation, et éventuellement lors de sa préparation, donne lieu à une redevance à la charge de l'association.

L'organisateur est tenu de remettre en état les voies publiques et leurs dépendances.

Où s'informer ?

Textes de référence

Services en ligne et formulaires

Mise à jour le 07/08/2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Cette rubrique est réalisée en partenariat avec www.service-public.fr

Dans la même rubrique

27 juillet 2011

Chèque emploi-associatif (CEA)

Le chèque emploi associatif (CEA) permet à une association ou à une fondation employeur de s’acquitter, dans un seul acte du paiement, de ses salaires et de l’accomplissement des formalités obligatoires.
27 juillet 2011

Agrément de service civique

L’agrément de service civique identifie l’association comme organisme autorisé à accueillir des personnes volontaires dans le cadre du service civique. Si au moins un de ses volontaires a entre 16 et 25 ans, l’association agréée bénéfice d’une aide (...)