Nationalité française : comment acheter un timbre fiscal ?

Pour déposer un dossier de demande de nationalité française, vous devez fournir un timbre fiscal électronique.

Les timbres fiscaux électroniques peuvent être achetés en ligne ou dans un bureau de tabac.

Préparez votre carte bancaire pour faire la démarche en ligne.

Services en ligne et formulaires

Après réception de votre timbre (par mail ou SMS), vous devez :

  • le télécharger,

  • l'imprimer pour le joindre à votre dossier de demande d'accès à la nationalité française.

  • Vous pouvez acheter un timbre fiscal électronique dans un bureau de tabac s'il est équipé de l'application Point de vente agréé .

    La validité du timbre électronique est de 12 mois à partir de sa date d'achat.

    Pour éviter qu'il ne soit plus valide au moment du dépôt de votre demande, attendez pour l'acheter d'avoir fini de constituer votre dossier.

    Si vous avez acheté le timbre électronique et estimez ne pas avoir le temps de compléter votre dossier dans les 12 mois , vous pouvez demander en ligne son remboursement dans l'année suivant son achat :

    Services en ligne et formulaires

    À noter

    la validité d'un timbre électronique acheté avant le 12 septembre 2019 est de 6 mois .

    À l'étranger, vous n'avez pas de timbre fiscal à fournir.

    Vous pouvez régler en espèces. Certains consulats acceptent aussi le paiement par carte bancaire, chèque ou virement. Consultez le site internet du consulat pour savoir comment payer.

    Textes de référence

    Mise à jour le F32952

    Cette rubrique est réalisée en partenariat avec www.service-public.fr

    Dans la même rubrique

    27 juillet 2011

    Chèques-repas du bénévole

    Les chèques-repas du bénévole épargnent aux associations la charge de travail administratif associée au remboursement des frais de restauration de leurs bénévoles.
    27 juillet 2011

    Chèque emploi-associatif (CEA)

    Le chèque emploi associatif (CEA) permet à une association ou à une fondation employeur de s’acquitter, dans un seul acte du paiement, de ses salaires et de l’accomplissement des formalités obligatoires.