Une association est-elle soumise à la taxe d'habitation ?

Oui, une association est redevable de la taxe d'habitation sur ses locaux meublés :

  • à usage d'habitation,

  • ou servant à l'administration générale (y compris ceux mis à disposition gratuitement), qu'elle occupe à titre privatif et qui ne sont pas retenus pour l'établissement de la cotisation foncière des entreprises (CFE).

Les locaux ou logements que l'association loue pour héberger, à titre temporaire, des personnes qu'elle prend en charge sont notamment imposables à son nom.

En revanche, les locaux auxquels le public a accès et dans lesquels il peut circuler librement ne sont pas imposables à la taxe d'habitation. Par exemple :

  • un édifice public du culte et ses dépendances, telle qu'une salle, ouverte au public, servant exclusivement aux offices religieux,

  • la salle d'exposition d'une association,

  • les salles de compétition, les vestiaires et les locaux d'hygiène des groupements sportifs.

Mise à jour le F34106

Cette rubrique est réalisée en partenariat avec www.service-public.fr

Dans la même rubrique

3 janvier 2018

L’agrément de jeunesse et d’éducation populaire

De nombreux ministères utilisent la procédure de l’agrément. L’agrément "jeunesse et éducation populaire" est le plus ancien, puisque c’est une Ordonnance du 2 octobre 1943, rendue applicable par l’Ordonnance du 9 août 1944, qui fait référence à cette (...)
3 janvier 2018

Associations de protection de l’environnement

Une association de protection de l’environnement peut être agréée si elle remplit certaines conditions. Elle dispose alors de prérogatives particulières : participation aux instances consultatives ayant vocation à examiner les politiques (...)