SIEG : suivez le guide

Le SGAE a publié un guide sur la gestion des SIEG

Publié le : vendredi 29 novembre 2013 - Modifié le : mardi 8 novembre 2016

Les SIEG couvrent un large spectre d’activités, y compris des services sociaux, de santé, locaux et culturels (logement social, établissements pour les personnes âgées et handicapées, hôpitaux, crèches, etc.).

Ce guide fait suite à l’adoption par la Commission européenne de nouvelles règles en matière d’aides d’Etat applicables aux SIEG, en décembre 2011 et en avril 2012, regroupées sous l’appellation « paquet Almunia ».

Les SIEG

Les services d’intérêt économique général sont des services de nature économique soumis à des obligations de service public dans le cadre d’une mission d’intérêt général. Les SIEG couvrent un large spectre d’activités dont notamment les services sociaux et de santé tels que les hôpitaux, les établissements pour les personnes âgées et handicapées, les crèches. Ces services essentiels peuvent être fournis directement par les autorités publiques ou par des entreprises, publiques ou privées mandatées à cet effet, y compris des associations.

Un guide pratique et illustré

Ce guide présente de manière synthétique et pédagogique les règles du droit national et du droit de l’Union européenne, notamment celles concernant les aides d’Etat, applicables aux SIEG.

Il fournit des explications sur la marge de manœuvre laissée aux États membres en matière de définition des SIEG, les exigences relatives à l’acte juridique confiant à un prestataire une mission de SIEG et les règles régissant l’obtention par le prestataire de compensations en échange de la fourniture du SIEG.

Le guide de 43 pages se divise en trois grandes parties :

  • • La détermination d’un service d’intérêt économique général (SIEG) et notamment sa définition.
  • • Le choix du mode de gestion.
  • • Le financement du SIEG

Télécharger le guide

Dans la même rubrique

20 décembre 2011

Les réactions françaises sur la réforme des règles de l’Union européenne

Les réactions officielles de la France aux projets de texte publiées en octobre et novembre 2011
24 janvier 2014

Aides d’État : nouveau règlement de minimis

Le montant maximal des aides de toutes natures qui ne relèvent pas du contrôle des aides d’État par l’Union européenne parce qu’ils sont considérés comme n’ayant aucune incidence sur la concurrence et les échanges dans le marché intérieur reste fixé à 200 (...)