Contribuez au projet de loi "Egalité citoyenneté"

Publié le : lundi 9 mai 2016 - Modifié le : mardi 7 juin 2016

Afin de renforcer son action pour rassembler tous les Français autour des valeurs de la République, le Gouvernement a souhaité promulguer une loi "Égalité et citoyenneté". Faisant suite aux Comités Interministériels "Egalité et Citoyenneté" des 6 mars, 26 octobre 2015 et du 13 avril 2016.

Ce projet de loi "Égalité et citoyenneté" s’inscrit pleinement dans cette ambition en complétant les actions menées là où l’intervention de la loi était nécessaire. Présenté en Conseil des Ministres le 13 avril 2016, il a été déposé à l’Assemblée Nationale.

Pour que chaque citoyen puisse donner votre avis et formuler des propositions pour enrichir ce projet de loi, une consultation numérique est mise en place.

Les internautes pourront proposer des modifications et ajouts sur toutes ses parties : engagement, jeunesse, mixité et habitat, lutte contre les discriminations, apprentissage de la langue française...

Plusieurs articles concernent l’engagement citoyen et la vie associative : création d’un congé d’engagement pour les actif, développement du service civique...

Cette consultation sera ouverte du 9 au 25 mai 2016, sur la plateforme www.egalite-citoyennete-participez.gouv.fr

http://www.egalite-citoyennete-participez.gouv.fr

Dans la même rubrique

20 février 2019

Politique de la ville - Appel à manifestation d’intérêt 2019 pour les associations

Dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, les associations participent activement à la cohésion sociale et territoriale. Pour soutenir la mise en place de leurs projets et les aider à se développer à plus grande échelle, un appel à (...)
31 janvier 2019

29 janvier 2019 : Gabriel Attal fait un premier point d’étape sur la feuille de route "Vie associative" du gouvernement

Le secrétaire d’Etat, Gabriel Attal, a fait un premier point d’étape le mardi 29 janvier 2019 sur la feuille de route gouvernementale pour le développement de la vie associative. Le secrétaire d’Etat avait souhaité que le dialogue entamé puisse devenir (...)