Le rapport « Évaluation des actions associatives »

Publié le : jeudi 19 mai 2022

Le rapport « Évaluation des actions associatives » publié en mai 2022, questionne le développement de l’évaluation des actions associatives au regard des politiques publiques.

Au moins de juin 2018, le Mouvement Associatif a remis au Premier ministre un rapport portant 59 propositions « Pour une politique de vie associative ambitieuse et le développement d’une société de l’engagement ».

Convaincu de la contribution majeure des associations au projet du Gouvernement pour une société plus inclusive et solidaire, le Gouvernement a présenté le 29 novembre 2018, une mesure sur l’évaluation de l’action associative pour répondre concrètement aux défis et attentes fortes des acteurs associatifs mais aussi de leurs financeurs publics et privés pour qui la question de l’évaluation de l’utilité sociale et de l’impact de l’action associative est devenue aujourd’hui centrale pour la pérennité des alliances construites.

Au printemps 2019, le Mouvement associatif et le ministère chargé de la vie associative ont mis en place un groupe de travail commun autour de la question de l’évaluation en association. Un séminaire et une conférence ont permis :

- de partager des éléments de vision commune ou convergente concernant la mise en œuvre de démarches d’évaluation en association ;

- d’appréhender les contraintes des acteurs sur ce sujet, mais aussi de développer une piste permettant de mieux cerner « comment faire » pour mener une évaluation adaptée aux spécificités associatives.

Considérant que si les partenaires publics et privés des associations ont besoin de s’approprier des méthodes, référentiels, outils d’évaluation et donc des stratégies d’évaluation adaptés aux spécificités associatives, se pose encore la question du lien entre l’évaluation servant le projet associatif et les objectifs de politique publique.

Le Gouvernement a sollicité quatre experts d’horizon différents pour entamer un nouveau cycle de travail. Cette mission ministérielle a été confiée à Mme Suzanne Chami (déléguée générale de l’Institut IDEAS), M. Philippe Bolo (député de Maine-et-Loire), M. Bernard Bazillon (directeur national économie sociale et solidaire chez KPMG) et M. Philippe Da Costa (président de la Croix-Rouge française).

Le rapport « Évaluation des actions associatives » questionne le développement d’un évaluation adaptée des actions associatives par le secteur associatif révélatrice de l’impact social et de la valeur des actions associative avant d’analyser les pratiques dans les relations entre les pouvoirs publics et le monde associatif puis d’examiner leviers du développement de l’évaluation dans le secteur associatif.

Les experts en tirent cinq recommandations :

  • Animer un réseau de ressources ;
  • Reconnaître, par le soutien financier, le caractère innovant de l’évaluation ;
  • Harmoniser les pratiques ministérielles en matière d’évaluation ;
  • Généraliser le recours à l’évaluation auprès des plus petites associations.

recommander

Dans la même rubrique

16 juin 2022

Droit de cité ! édition 2022

DROIT DE CITÉ ! la grande journée pour les associations et celles et ceux qui s’y engagent au quotidien, revient le 4 juillet 2022.
17 mai 2022

Le prix de thèse 2022 de l’INJEP consacré à la vie associative et à l’éducation populaire

Dans le cadre de son soutien au rayonnement de la recherche, et avec l’ambition de rapprocher les sphères administrative et scientifique, l’INJEP a créé un « Prix de thèse de l’INJEP » selon trois thématiques tournantes : jeunesse, vie associative et (...)