L'absence de l'employeur met-elle fin au contrat de travail du salarié à domicile ?

Le particulier employeur d'un salarié à domicile peut être amené à s'absenter temporairement de son domicile, notamment pour raisons de santé. Durant son absence, il doit continuer à rémunérer son salarié comme s'il faisait normalement ses horaires de travail.

En effet, en signant le contrat de travail, le particulier employeur s'est engagé à employer le salarié selon des horaires de travail définis. L'absence ou l'indisponibilité temporaire du particulier employeur ne justifie pas de suspendre le contrat de travail et la rémunération du salarié.

Toutefois, si l'absence ou l'indisponibilité du particulier employeur perdure et qu'il ne peut plus continuer à employer son salarié, il peut le licencier. Il doit alors respecter la procédure et motiver le licenciement . En cas de contentieux, c'est le conseil de prud'hommes qui détermine si la durée de l'absence du particulier employeur justifiait le licenciement du salarié.

Pour en savoir plus

Mise à jour le F1843

Cette rubrique est réalisée en partenariat avec www.service-public.fr

Dans la même rubrique

27 juillet 2011

Chèques-repas du bénévole

Les chèques-repas du bénévole épargnent aux associations la charge de travail administratif associée au remboursement des frais de restauration de leurs bénévoles.
27 juillet 2011

Chèque emploi-associatif (CEA)

Le chèque emploi associatif (CEA) permet à une association ou à une fondation employeur de s’acquitter, dans un seul acte du paiement, de ses salaires et de l’accomplissement des formalités obligatoires.