L’année de césure reconnait le droit à l’engagement pendant les études

Publié le : vendredi 24 juillet 2015 - Modifié le : vendredi 28 octobre 2016

La circulaire du 23 juillet 2015 relative à la mise en oeuvre d’une période de césure offre aux étudiants qui le souhaitent la possibilité de réaliser une période de césure considérée comme une suspension du parcours universitaire, d’une durée comprise entre 6 mois et un an.

Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ont signé, le 22 juillet, la circulaire relative à la mise en œuvre d’une période de césure au cours des formations relevant de l’enseignement supérieur. Ce texte a été publié le 23 juillet au Bulletin officiel de l’Éducation nationale et au Bulletin officiel de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative.

Cette circulaire offre aux étudiants qui le souhaitent la possibilité de réaliser une période de césure considérée comme une suspension du parcours universitaire, d’une durée comprise entre 6 mois et un an.

Une césure permet aux étudiants de vivre une expérience personnelle ou professionnelle, en France ou à l’étranger. Elle contribue à la maturation des choix d’orientation, au développement personnel, à l’acquisition de compétences nouvelles.

Un étudiant souhaitant faire une pause pendant son cursus pour se consacrer à un engagement bénévole associatif ou une mission de service civique peut le faire dans le cadre de ce dispositif de césure.

Cette césure revêt un caractère facultatif, relevant du strict volontariat de l’étudiant. Elle permet à l’étudiant de demeurer inscrit auprès de son établissement, en particulier pour continuer à bénéficier des avantages liés à son statut (maintien du droit à bourse sur décision de l’établissement, couverture sociale étudiante...). Elle permet de valoriser dans son parcours de formation les compétences acquises durant cette période.

Cette circulaire s’applique à compter de la rentrée 2015.

Dans la même rubrique

19 septembre 2016

Prix Jeune Bénévole : la 6ème édition est lancée !

Chaque jour en France, des jeunes, parfois mineurs, s’engagent avec enthousiasme dans une association à caractère social, sportif, culturel, humanitaire, citoyen ou environnemental.
17 novembre 2016

21 novembre 2016 : remise du prix de la qualité de l’emploi dans le monde associatif

Le Mouvement associatif remettra le "Prix pour l’emploi de qualité dans le monde associatif" le 21 novembre 2016, dans le cadre d’une après-midi consacrée au salariat dans les associations, à la Halle Pajol, Paris (...)