Les CDOS sont d’intérêt général

Les dons qui leur sont consentis ouvrent droit aux réductions d’impôts

Publié le : vendredi 18 juillet 2014

Les "correspondants associations" des services fiscaux en sont informés

Le ministre du Budget considère que les CDOS (comités départementaux olympiques et sportifs) sont a priori d’intérêt général à caractère sportif.
Il l’écrit dans une réponse ministérielle (RM) publiée au JO de l’Assemblée nationale le 15.01.2013 en réponse à une question écrite du député Lionel Tardy.
De ce fait, les CDOS satisfont aux conditions d’éligibilité aux réductions d’impôts prévues aux articles 200-1-b et 238 bis-1-a du CGI (code général des impôts) accordées au titre des dons effectués par les particuliers et les entreprises.
Extrait de la réponse : « Les comités départementaux olympiques et sportifs, en ce qu’ils contribuent principalement à la défense, au développement et à la coordination des associations sportives au niveau départemental, présentent sans nul doute un caractère sportif. Pour une harmonisation des positions au niveau national, les « correspondants associations » des directions départementales et régionales des finances publiques seront prochainement informés du caractère sportif revêtu par les comités départementaux olympiques et sportifs ».

Lire la RM sur le site de l’Assemblée nationale.

Dans la même rubrique

27 janvier 2016

Le projet de loi ratifiant l’ordonnance de simplifications pour les associations au Conseil des ministres

Le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports a présenté au Conseil des ministres du 27 janvier 2016 un projet de loi ratifiant l’ordonnance n° 2015-904 du 23 juillet 2015 portant simplification du régime des associations et des (...)
29 août 2012

Emplois d’Avenir, accessibles aux jeunes de 16 à 25 ans

Ce projet de loi sur les emplois d’avenir, adopté en Conseil des Ministres, mercredi 29 août 2012, constitue une réponse adaptée aux difficultés particulières rencontrées par les jeunes peu ou pas qualifiés. La jeunesse est la priorité du quinquennat (...)