Un statut de responsable associatif étudiant à l’essai à l’université de Paris III

Publié le : jeudi 6 novembre 2014

L’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 et le réseau national d’associations étudiantes Animafac ont signé une convention de partenariat visant à l’expérimentation d’un statut de responsable associatif étudiant.

Ce nouveau statut, inspiré de ceux de sportif de haut niveau ou d’étudiant entrepreneur, permet aux étudiants fortement engagés dans les associations étudiantes de disposer d’un accompagnement et d’une éventuelle adaptation de leurs horaires ou des modalités d’examens.

Le dispositif est développé à titre expérimental au cours de l’année universitaire 2014/2015. Il s’adresse spécifiquement aux étudiants ayant d’importantes responsabilités au sein d’associations actives au sein de l’université. Ils pourront ainsi exercer leurs missions associatives sans être pénalisés dans leurs études.

Le dispositif est co-piloté par Animafac et le Bureau de la vie étudiante de l’université. Cette expérimentation donnera lieu à une évaluation à la fin de l’année universitaire, avec l’ambition de voir ce statut se généraliser à toutes les universités françaises.

Il est complémentaire des actions déjà initiées par l’université pour promouvoir, développer et reconnaître l’engagement des étudiants, comme la mise en place de l’unité d’enseignement « valorisation de l’expérience associative ».

Plus d’informations :

Sur le site de l’université Sorbonne nouvelle Paris 3

Sur le site d’Animafac.

Dans la même rubrique

27 mars 2017

"Rendez-Vous Hip Hop" : l’événement dédié au hip hop et aux cultures urbaines fait son retour

Le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et le ministère de la Culture et de la Communication lancent un appel à participation pour la 2e édition de l’événement "Rendez-vous Hip Hop" qui se tiendra du 27 mai au 3 juin (...)
2 février 2017

Du 13 au 20 mars 2017 : participez à la « Semaine de l’ESS à l’Ecole »

De la maternelle au lycée, dans tous les territoires français, des milliers d’élèves vont pouvoir mieux faire appréhender les modes d’entreprendre en collectif de l’économie sociale et solidaire, et donc associative, porteurs de valeurs également (...)