Parution du panorama semestriel « Les associations face à la conjoncture » de Recherches et Solidarités

Publié le : jeudi 15 janvier 2015 - Modifié le : vendredi 21 octobre 2016

L’association Recherches et solidarités publie son baromètre semestriel sur la vie associative en France. Cette note de conjoncture, la 8ème depuis janvier 2011, traite de l’évolution des créations d’association et de l’emploi associatif. Elle présente également les résultats du baromètre détaillé de l’avis des dirigeants associatif.

Les grandes tendances identifiées par recherche et solidarités sont :

La poursuite de la croissance du nombre d’associations

Pour le troisième trimestre consécutif, le nombre de créations d’associations est en hausse. Plus de 70 000 associations ont été créées en 2014, chiffre qui confirme la reprise manifestée depuis 2012. Les secteurs d’activité portant cette croissance sont les activités socio-éducatives, culturelles et de plaidoyer.
Recherche et solidarités pointe cependant un risque d’une concurrence de plus en plus vive entre associations pour subvenir à des besoins croissants, au regard des sources de financement public qui ont tendance à stagner.

Le maintien de l’emploi associatif

Au troisième trimestre 2014, l’emploi associatif affiche une évolution de +0,1%, contre – 0,1% pour l’ensemble du secteur privé. Sur un an (octobre 2013 - septembre 2014), la progression de l’emploi associatif a été plus forte que pour l’ensemble du secteur privé : + 0,6%, contre 0%, en termes d’emplois, et + 2,2% contre 1,4%, en termes de masse salariale.

Le domaine sanitaire et social est le premier employeur du secteur associatif avec plus d’un million de salariés. Sur un an, son emploi a progressé de 1,7% dans les structures médico-sociales.
Un point d’attention est à porter sur les associations culturelles, dont l’emploi poursuit sa baisse depuis la fin de l’année 2010 : près de 4,5% de l’effectif, soit un retrait de 2.800 emplois.

L’inquiétude des dirigeants associatifs

Les dirigeants associatifs interrogés font part d’une fragilisation, tout particulièrement de la situation financière : en une année, la proportion des responsables la jugeant favorable est passée de 60% en décembre 2013, à 52% en décembre 2014.

Leurs inquiétudes principales portent sur l’évolution des politiques publiques ( 43% d’entre eux, contre 33% un an avant) et sur la santé financière des associations, qui figure aujourd’hui au premier rang des inquiétudes. Ces tensions apparaissaient déjà dans l’enquête du printemps dernier. S’ajoutent aujourd’hui des inquiétudes plus fortes en ce qui concerne les relations avec les collectivités territoriales (32% contre 27%).

Cependant, s’ils ne sont que 52% à se dire satisfaits des finances et 48% du bénévolat, ils sont 63% à juger positivement la situation générale de leur association, au prix d’une adaptation constante à la réalité du moment. Malgré un contexte qui apparaît difficile et tendu, plus de la moitié des dirigeants se disent optimistes pour les premiers mois de 2015, et ils sont plus nombreux encore à envisager de nouvelles actions.

Pour aller plus loin :
- l’enquête complète
- le site de Recherches et solidarités

Dans la même rubrique

29 septembre 2015

Les résultats de l’enquête sur les partenariats associations-entreprises en territoire

L’association Le Rameau a proposé aux dirigeants d’association il y a quelques semaines de partager leur point de vue sur les fragilités en territoires et les réponses que les partenariats associations-entreprises peuvent y apporter par la (...)
27 novembre 2015

20ème édition de "La générosité des Français"

La 20ème édition du baromètre « La générosité des Français », réalisée par l’IDAF et Recherches et Solidarités, est sorti le 26 novembre 2015. Ce baromètre permet de voir les évolutions des dons effectués par les Français aux (...)