Le référentiel de la co-construction territoriale

Publié le : vendredi 2 décembre 2016

69% des Français, 81% des dirigeants d’entreprise et 86% des responsables associatifs expriment un « devoir d’alliances » pour répondre aux fragilités des territoires. 87% des maires sont également convaincus que les partenariats sont source d’innovation.
C’est ce qu’analyse le volet Institutions du programme PHARE du Rameau, publié le 29 novembre dernier.

Ce diagnostic partagé a amené Le RAMEAU, laboratoire de recherche appliqué sur les alliances innovantes au service du bien commun, à publier le référentiel « co-construction territoriale », en partenariat avec la Caisse des Dépôts, le Commissariat général à l’égalité des territoires, la Fédération Nationale des Caisses d’Epargne, ainsi que le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

Outil d’aide à la décision fondé sur le retour d’expériences de pionniers, le référentiel « co-construction territoriale » présente les enseignements de la recherche du RAMEAU sur la création d’écosystèmes favorables aux alliances dans les territoires.
Ce référentiel, ainsi que les résultats de PHARE-Institutions, ont été mis en débat lors d’une conférence au Conseil Economique, Social et Environnemental le 29 novembre, placée sous le Haut Patronage du Président de la République.

Le référentiel co-construction territoriale est disponible sur le centre de ressources numériques « co-construction territoriale ».
L’ensemble des résultats du programme PHARE sont disponibles sur le site de l’Observatoire des partenariats.

Dans la même rubrique

6 janvier 2005

Les associations en France

1,3 millions d’associations sont actives en France. Mais depuis des siècles, les français ont eu l’occasion de se réunir, pour, ensemble, mettre en place des projets, solidaires ou en faveur de l’intérêt général. Retour sur un rapide historique de la (...)
17 février 2014

Grande Cause nationale : l’engagement associatif

Ce label permettra au Mouvement associatif d’obtenir des diffusions gratuites sur les radios et les télévisions publiques pour organiser des campagnes faisant appel à la générosité publique.