Le certificat de formation à la gestion associative (CFGA)

Publié le : vendredi 26 décembre 2008 - Modifié le : lundi 26 septembre 2016

En 2005, le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) a formulé le vœu de créer une formation susceptible de soutenir notamment les jeunes dans leur désir d’engagement et de prise de responsabilité dans le milieu associatif. L’arrêté du 15 décembre 2008 est pris pour l’application du décret n° 2008-1013 du 1er octobre 2008 relatif au certificat de formation à la gestion associative. Il fournit un référentiel de ce que la formation doit comporter, détaille les éléments constitutifs du dossier de déclaration préalable au préfet et du livret de formation à remettre aux candidats, et comporte également en annexe un modèle de certificat de formation à la gestion associative.

Le certificat de formation à la gestion associative (CFGA) est délivré aux personnes qui ont suivi une formation théorique et pratique en vue de l’exercice de responsabilités bénévoles dans la gestion administrative, financière et humaine d’une association. Les candidats à l’obtention de ce certificat doivent être membres d’une association déclarée et âgés de seize ans au moins au premier jour de la formation.

Selon l’arrêté du 15 décembre 2008, la formation prévue comporte deux parties conformes à un référentiel annexé :
- une formation théorique de 30 heures minimum, encadrée par un responsable pédagogique ;
- une formation pratique de 20 jours effectifs minimum, accomplie sous tutorat pédagogique dans une association déclarée.
Le responsable pédagogique de l’organisme de formation assure la coordination entre les deux parties de la formation.

Cette formation doit être assurée par un organisme habilité par l’État. Il doit disposer d’un responsable pédagogique et d’une équipe de formateurs ayant une connaissance de la vie associative et une compétence en matière de gestion des ressources humaines et de gestion administrative des associations.

Par ailleurs l’arrêté énumère les éléments que le dossier de déclaration préalable, adressé au préfet de la région dans laquelle l’organisme de formation a son siège social, doit comporter : nom et adresse de l’organisme, nom du responsable pédagogique, liste des formations réalisées depuis plus de deux ans, modalités de la formation (nombre de session, durée, lieu, dates...) et contenu (supports et méthodes pédagogiques).

Cette habilitation est valable un an. La demande doit être faite deux mois avant le début de la formation théorique. En effet, l’administration a deux mois pour donner sa décision. Son silence, passé ce délai, vaut habilitation.

Le livret de formation prévu par le décret du 1er octobre 2008 doit également comporter des éléments que l’arrêté précise, telle que la présentation détaillée de l’organisme de formation, du candidat et de la formation.

En annexe, l’arrêté comporte le référentiel précis du contenu de la formation, ainsi qu’un modèle de certificat de formation à la gestion associative délivré par l’organisme de formation au candidat qui a suivi l’ensemble de la formation.

La formation à la gestion associative se solde par la remise d’un livret sur lequel sont portées notamment les appréciations formulées par les responsables de la formation théorique et pratique.

À télécharger :
Le livret de formation du certificat de formation à la gestion associative
Le dossier de déclaration préalable de formation à la gestion associative
Le certificat de formation à la gestion associative

Pour aller plus loin :
- Un exemple d’utilisation du CFGA par la Chambre des associations du Val-de-Marne

Dans la même rubrique

7 novembre 2008

Le congé individuel de formation (CIF)

Le congé individuel de formation a pour objet de permettre à un salarié, au cours de sa vie professionnelle, de suivre à son initiative et à titre individuel, des actions de formation, et ce, indépendamment de sa participation aux stages compris, le (...)
7 novembre 2008

La validation des acquis de l’expérience professionnelle (VAE)

L’expérience acquise au titre des activités bénévoles peut être sous certaines conditions retenue pour obtenir un diplôme, un titre ou certificat de qualification (Code du travail, art. L. 6411-1, Code de l’éducation art. L 335-5 et L (...)

A télécharger

Les guides pratiques

Vos démarches