Une association peut-elle émettre un reçu fiscal ?

Publié le : vendredi 27 juillet 2012 - Modifié le : mardi 18 octobre 2016

Oui

Les associations françaises peuvent émettre si besoin un reçu fiscal. Les organismes qui délivrent, sous leur responsabilité, des reçus fiscaux.

Ceux-ci ouvrent droit à réduction d’impôt au profit des donateurs personnes physiques ou entreprises (mécénat) assujetties à l’impôt sur le revenu (IR) ou à l’impôt sur les sociétés (IS) ou encore à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), doivent répondre aux conditions suivantes :
- exercer leur activité en France (prise en compte possible de programmes humanitaires au profit de populations en détresse dans le monde)
- le don doit être effectué à titre gratuit sans aucune contrepartie
- l’organisme doit être d’intérêt général à caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, familial, humanitaire, sportif ou culturel
- la gestion de l’organisme doit être désintéressée et l’activité non lucrative
- l’association ne doit pas fonctionner au profit d’un cercle restreint de personnes (être "ouverte")
- les reçus doivent comporter les mentions prévues par un modèle type fixé par l’arrêté

A noter : une procédure de rescrit (non obligatoire) permet de s’assurer préalablement auprès de l’administration fiscale que l’organisme est bien un organisme d’intérêt général afin d’éviter une amende égale à 25% des sommes mentionnées sur le reçu fiscal délivré.

En savoir plus sur les Dons manuels

Dans la même rubrique

23 septembre 2008

Quels sont les délais de conservation des documents d’une association ?

Une association doit conserver certains documents afin de prouver l’existence d’un droit ou d’une obligation. Les délais de conservation varient en fonction de la nature des documents. La liste ci-dessous est donnée à titre non (...)
26 juillet 2012

Une association peut-elle organiser une vente au déballage ?

Oui. L’association doit accomplir des démarches de déclaration concernant l’espace où a lieu la vente d’une part et s’assurer du respect des conditions relatives aux participants, d’autre part.