Un intermittent du spectacle a-t-il droit au RSA ?

Oui, en tant qu'intermittent du spectacle, vous pouvez percevoir le RSA . Les conditions pour en bénéficier sont différentes en fonction de votre âge.

Oui, en tant qu'intermittent du spectacle, vous pouvez percevoir le RSA si vous remplissez les conditions suivantes :

  • avoir 25 ans minimum

  • être français ou en situation régulière en France depuis au moins 5 ans ou ressortissant de l' EEE ou Suisse disposant d'un droit au séjour

  • résider en France

  • percevoir des revenus faibles (moyenne des revenus des 3 mois précédant la demande en dessous d'un certain montant)

Attention

il n'y a pas de condition d'âge si vous êtes enceinte et si vous avez déjà au moins un enfant à charge.

Oui, en tant qu'intermittent du spectacle, vous pouvez percevoir le RSA si vous remplissez les conditions suivantes :

  • avoir plus de 18 ans et moins de 25 ans

  • avoir travaillé 2 ans (soit 3 214 heures), avec ou sans interruption, dans les 3 ans qui précèdent votre demande

  • être français ou en situation régulière en France depuis au moins 5 ans ou ressortissant de l' EEE ou Suisse disposant d'un droit au séjour

  • résider en France,

  • percevoir des revenus faibles (moyenne des revenus des 3 mois précédant la demande en dessous d'un certain montant)

    les périodes d'indemnisation chômage ne sont pas assimilées à des périodes d'activité.

    Si vous avez un enfant à charge ou à naître, ou si vous vivez en couple avec une personne de 25 ans ou plus, cette condition n'est pas nécessaire.

Pour en savoir plus

Mise à jour le F20421

Cette rubrique est réalisée en partenariat avec www.service-public.fr

Dans la même rubrique

27 juillet 2011

Chèques-repas du bénévole

Les chèques-repas du bénévole épargnent aux associations la charge de travail administratif associée au remboursement des frais de restauration de leurs bénévoles.
27 juillet 2011

Chèque emploi-associatif (CEA)

Le chèque emploi associatif (CEA) permet à une association ou à une fondation employeur de s’acquitter, dans un seul acte du paiement, de ses salaires et de l’accomplissement des formalités obligatoires.