Contrat de professionnalisation : qui peut être tuteur ?

Le tuteur doit répondre aux conditions suivantes :

  • Être salarié de l'entreprise qui emploie la personne en contrat de professionnalisation

  • Être volontaire

  • Justifier d'au moins 2 ans d'expérience dans une qualification visée par le contrat de professionnalisation

  • Avoir été choisi par l'employeur

L'employeur peut assurer lui-même le tutorat à condition de remplir les conditions de qualification et d'expérience.

Le tuteur a une mission de suivi auprès du salarié pendant toute sa période de professionnalisation. Il est ainsi chargé des missions suivantes :

  • Accueillir, aider, informer et guider le salarié

  • Organiser son activité avec les salariés de l'entreprise intéressés par cette activité

  • Contribuer à l'acquisition des savoirs-faire professionnels du salarié qu'il suit

  • Veiller au respect de son emploi du temps

  • Assurer le relais auprès du service ou de l'organisme de formation

  • Participer à l'évaluation du suivi de la formation

Le tuteur peut suivre au maximum :

  • 3 personnes s'il est salarié

  • 2 personnes s'il est employeur

Mise à jour le F34153

Cette rubrique est réalisée en partenariat avec www.service-public.fr

recommander

Dans la même rubrique

27 juillet 2011

Chèques-repas du bénévole

Les chèques-repas du bénévole épargnent aux associations la charge de travail administratif associée au remboursement des frais de restauration de leurs bénévoles.
27 juillet 2011

Chèque emploi-associatif (CEA)

Le chèque emploi associatif (CEA) permet à une association ou à une fondation employeur de s’acquitter, dans un seul acte du paiement, de ses salaires et de l’accomplissement des formalités obligatoires.