Vaccinations en cas de voyage à l'étranger

La vaccination vous permet d'éviter certaines maladies graves qui sévissent à l'étranger. De plus, elle permet de protéger les populations locale et française de risques épidémiques. Avant votre départ, vous devez vous informer et vérifier les vaccins utiles pour votre voyage. Les risques réels encourus varient selon votre état de santé, la situation sanitaire du pays visité, les conditions et la durée de votre séjour.

Informations et précautions à prendre avant le départ

Avant tout départ à l'étranger, vous devez vous renseigner :

Demandez l'avis de votre médecin pour vous assurer que les conseils donnés sont en adéquation avec votre situation particulière.

Il n'existe pas de calendrier pour l'administration des vaccins commun à l'ensemble des voyageurs. Chaque calendrier doit être personnalisé et dépend du voyageur (âge, état de santé, antécédents vaccinaux, fréquence et nature des voyages...).

Informez-vous suffisamment tôt avant votre départ (entre 1 à 2 mois avant en cas de vaccin à effectuer).

Vérification des vaccinations du calendrier vaccinal français

Le projet d'un voyage est l'occasion de faire le point sur les vaccinations obligatoires et recommandées en France .

Si vous êtes partiellement vacciné ou non-vacciné, on vous proposera ces vaccinations, en plus de celles nécessaires pour votre voyage.

Cette recommandation vous concerne quelle que soit votre destination. Elle vise, en particulier, la vaccination contre les maladies suivantes :

  • Diphtérie , tétanos , poliomyélite (DTP)

  • Tuberculose (BCG) ,

  • Coqueluche

  • Rougeole

Vaccinations propres aux risques sanitaires du pays visité

Les vaccinations internationales sont présentées dans un bulletin annuel . Elles vous concernent uniquement si vous vous rendez dans certains endroits.

Les maladies signalées et justifiant une vaccination sont les suivantes :

  • Fièvre jaune (ou vaccination antiamarile à pratiquer pour tout séjour dans les zones tropicales d'Afrique et d'Amérique du sud )

  • Encéphalite japonaise (vaccination à pratiquer pour les séjours à risques ou une expatriation dans certains pays d'Asie ou en Océanie)

  • Encéphalite à tiques (pour les séjours en zones rurales ou boisées d'Europe centrale, orientale et septentrionale, du nord de l'Asie centrale, du Japon et de la Chine)

  • Fièvre typhoïde (pour tout séjour prolongé ou dans de mauvaises conditions dans les pays où l'hygiène est précaire). Ce vaccin est particulièrement conseillé dans le sous-continent indien.

  • Infections invasives à méningocoques (selon l'actualité des zones d'épidémies)

  • Hépatite A (pays où l'hygiène est précaire, quelles que soient les conditions de votre séjour)

  • Hépatite B (séjours fréquents et prolongés dans les pays à forte ou moyenne prévalence de ce virus)

  • Rage (séjour prolongé ou aventureux en situation d'isolement dans des zones à haut risque : Afrique, Asie, Amérique du sud)

  • Grippe saisonnière (fortement conseillé chez les groupes à risques : malades chroniques, seniors participant à un voyage en groupe ou à une croisière)

Certificat international de vaccination

Si vous vous faites vacciner contre la fièvre jaune , un certificat international de vaccination vous sera remis. Il est valable 10 ans.

Le vaccin contre la fièvre jaune est le seul exigé en vertu du règlement sanitaire international (qui lie 196 pays dans le but de limiter la propagation des risques pour la santé publique). Certains pays africains l'imposent comme condition d'entrée sur leur territoire (même si le voyageur ne fait que transiter par un aéroport).

Ce vaccin ne peut pas être administré par votre médecin traitant. Il doit être effectué dans un centre de vaccination habilité.

.

Et aussi sur service-public.fr

Où s'informer ?

Pour en savoir plus

Mise à jour le F720

Cette rubrique est réalisée en partenariat avec www.service-public.fr

Dans la même rubrique

27 juillet 2011

Chèques-repas du bénévole

Les chèques-repas du bénévole épargnent aux associations la charge de travail administratif associée au remboursement des frais de restauration de leurs bénévoles.
27 juillet 2011

Chèque emploi-associatif (CEA)

Le chèque emploi associatif (CEA) permet à une association ou à une fondation employeur de s’acquitter, dans un seul acte du paiement, de ses salaires et de l’accomplissement des formalités obligatoires.