Qu'est-ce qu'un contrat de travail à durée indéterminée (CDI) intérimaire ?

Une entreprise de travail temporaire (ETT) peut conclure avec le salarié un CDI intérimaire pour l'exécution de missions successives. Le CDI intérimaire est conclu pour une durée définie. La conclusion du contrat et la réalisation des missions sont soumises à conditions.

De quoi s'agit-il ?

Une entreprise de travail temporaire (ETT) peut conclure avec le salarié un CDI intérimaire pour l'exécution de missions successives.

Le contrat de travail peut prévoir des périodes sans exécution de mission, dites périodes d'intermission . Ces périodes sont assimilées à du temps de travail effectif pour la détermination des droits à congés payés et pour l'ancienneté.

Lorsque que le salarié est en situation d'intermission, il doit être disponible pour toute mission à réaliser.

À noter

le CDI intérimaire ne doit pas être confondu avec le contrat d'intérim .

Durée

La durée maximale du CDI intérimaire est de 36 mois .

Les périodes d'intermission sont prises en compte dans le calcul de la durée totale du CDI intérimaire.

Forme et contenu du contrat

Mentions obligatoires

Le CDI intérimaire est établi par écrit.

Il comporte les mentions obligatoires suivantes :

  • Identité de l'ETT et du salarié

  • Conditions relatives à la durée de travail, notamment le travail de nuit

  • Horaires pendant lesquels le salarié doit être joignable pendant les périodes sans exécution de mission

  • Périmètre de mobilité dans lequel s'effectuent les missions

  • Description des emplois correspondant aux qualifications du salarié

  • Montant de la rémunération mensuelle minimale garantie

  • Obligation de remise au salarié d'une lettre de mission pour chacune des missions qu'il effectue

Lettre de mission

La lettre de mission comporte notamment :

  • Qualification professionnelle et l'emploi du salarié

  • Montant de la rémunération de la mission

  • Lieu de la mission

  • Dates de début et de fin de la mission et la possibilité de modifier le terme de la mission ou de la renouveler

  • Horaires de travail

  • Motif pour lequel il est fait appel au salarié

  • Caractéristiques particulières du poste à pourvoir

Période d'essai

La période d'essai n'est pas obligatoire.

Cependant, elle s'impose au salarié dès lors qu'elle est expressément prévue dans le contrat de travail.

Rémunération

La rémunération du salarié dépend de sa situation au moment de la période de mission ou d'intermission de son contrat de travail.

Période de mission

Le salarié est rémunéré au taux horaire en fonction de la mission qu'il accomplit.

Période d'intermission

Le contrat de travail du salarié prévoit le versement d'une rémunération mensuelle minimale garantie au moins égale à 1 522 € .

Fin du contrat

Indemnités

Le salarié en CDI intérimaire ne perçoit pas d'indemnité de fin de mission, plus souvent appelée prime de précarité .

Le salarié bénéficie d'un droit à congé payé qu'il peut prendre durant les périodes d'intermission, selon les conditions définies dans le contrat de travail.

Rupture anticipée

Le CDI intérimaire peut être rompu selon les conditions habituelles de rupture du CDI , à l'initiative de l'ETT ou du salarié.

Textes de référence

Mise à jour le F34803

Cette rubrique est réalisée en partenariat avec www.service-public.fr

Dans la même rubrique

27 juillet 2011

Chèques-repas du bénévole

Les chèques-repas du bénévole épargnent aux associations la charge de travail administratif associée au remboursement des frais de restauration de leurs bénévoles.
27 juillet 2011

Chèque emploi-associatif (CEA)

Le chèque emploi associatif (CEA) permet à une association ou à une fondation employeur de s’acquitter, dans un seul acte du paiement, de ses salaires et de l’accomplissement des formalités obligatoires.